Accueil > Histoire(s) stéphanoise(s) > Tranches d'histoire > Monuments commémoratifs

Histoire(s) stéphanoise(s)

Monuments commémoratifs

Avec la guerre de 1870-1871, un culte laïc nait pour commémorer les soldats morts pour la patrie et des monuments incarnent une forme de mémoire nationale.

Le premier érigé à Saint-Etienne est donc celui de la guerre franco-prussienne. Les guerres du XXe alimentent ensuite les projets qui commémorent alors un événement (les guerres d'indépendance d'Afrique du nord) ou une partie de la population (Jean Moulin, les manuchards, les soldats du 38e).

Le monument commémorant les victimes de la Première guerre mondiale, le plus imposant, est inauguré par le président de la République en 1933. Après la Seconde guerre mondiale, d'autres monuments sont construits à divers endroits de la ville : le Fusillé face à la gare de Chateaucreux, la Victoire de Samothrace à l'école de Tardy...

Marianne, buste en bronze (1991).

Buste de Marianne

Le buste, d'abord en bois puis en bronze, est installé place de la République dans le quartier de Côte-Chaude.


Mémorial AFN Loire (1 S 421).

Mémorial Afrique du Nord

Le mémorial, situé place Fourneyron, rend hommage aux 230 Ligériens morts pour la France en Afrique du nord.


Monument de la Société des mines de la Loire (1991).

Monument à la gloire des mineurs

Le monument, installé au puits Couriot maintenant musée de la mine, rend hommage aux travailleurs décédés à la mine.


Commémoration du 11 Novembre, devant le monument aux morts de la Manufacture d'armes de Saint-Étienne (1952).

Monument à la mémoire des Manuchards

Le monument célèbre les 40 employés de la Manufacture d'armes de Saint-Etienne victimes de la répression nazie.


Projet de monument (2 I 39).

Monument aux morts du 38e et 238e Régiments d'Infanterie (R.I.)

Le monument aux morts des deux régiments stéphanois est inauguré en 1937 à la caserne Ruillière.


 Monument aux morts du 102e Régiment d'Infanterie Territoriale (1991).

Monument aux morts du 102e Régiment d'Infanterie Territoriale (R.I.T.)

Le monument évoque la mémoire des combattants du 102e morts pendant la Première guerre mondiale.


Monument dit "Le Mur" (1991).

Monument aux morts Le Mur du lycée Claude Fauriel

Le monument est installé sur la façade du lycée Fauriel à l'angle du cours Hippolyte Sauzéa et de l'avenue de la Libération.


Monument aux morts du sculpteur Rochette (1933).

Monument aux morts place Fourneyron

Le monument rend hommage aux 6 000 Stéphanois morts pendant la Première guerre mondiale. Il est inauguré en 1933 par le président de la République, Albert Lebrun.


Monument commémoratif du génocide arménien (1991).

Monument commémoratif des victimes du génocide arménien

Le monument, inauguré en 1989, est situé sur une place nouvellement aménagée deux ans auparavant.


Monument des enfants de la Loire morts pour la patrie (1920).

Monument des Combattants 1870-1871

Le président de la République, Félix Faure, inaugure en 1898 le monument financé par l'association des combattants de 1870-1871.


 Commémoration du 1er novembre au monument du Souvenir français (1950).

Monument funéraire du Souvenir français

Le monument, inauguré en 1910, rend hommage aux militaires les plus pauvres morts pour la France.


6 FI 8665.jpg

Monument Jean Moulin

Voulu par d'anciens Résistants, le buste rend hommage à l'homme qui personnifie l'unification de la Résistance.


FRAC42218_07_5FI_9347.JPG

Monument La victoire de Samothrace

La statue commémore le bombardement de l'école de Tardy le 26 mai 1944.


 Le monument départemental de la Résistance et de la Déportation (1970).

Monument Le Fusillé

Le monument, installé devant la gare de Chateaucreux en 1969 rend hommage aux Résistants et Déportés de la Loire.


"La Marseillaise", bas-relief en bronze (1991).

Plaque commémorative La Marseillaise de Rude

La plaque installée à l'hôtel de ville en 1919 est le premier monument commémoratif de la Première guerre mondiale.



Espace personnel

© Archives municipales de la ville de Saint-Étienne
Plan du site - Contact - Accessibilité - Crédits

Saint-Etienne ville UNESCO de design Contact