Accueil > Histoire(s) stéphanoise(s) > Tranches d'histoire > Petits métiers, commerces et industries

Histoire(s) stéphanoise(s)

Petits métiers, commerces et industries

Certaines entreprises locales ont laissé une empreinte conséquente dans l'histoire stéphanoise comme Manufrance ou les Nouvelles Galeries. D'autres organismes peuvent être aussi publics commes les Halles ou les stations d'épuration.

Les Aciéries de la Marine et des Chemins de fer en 1890 (VD 14708).

La métallurgie de la Loire à l'Exposition de 1878

Par Thierry Veyron, conservateur du patrimoine


La Chambre de commerce après la manifestation du 12 juin 1934 (2 I 35 ICONO 13).

Chambre de commerce et d'industrie

Fondée en 1833, cette chambre consulaire anime l'économie locale et répond aux besoins des entreprises.


Les Halles et la colline Sainte-Barbe en 1902 (2 Fi ICONO 4127).

Halles municipales

Les Halles s'ouvrent en 1872 au bas de la colline Sainte-Barbe et regroupent marchands forains et vente à la criée.


Une entrée de la Manufacture française d'armes et cycles, [1912] (2 Fi ICONO 1195).

Manufrance

Mimard et Blachon fondent la Manufacture française d'armes et de cycles de Saint-Etienne en 1885.


Vue aérienne secteur nord, 1987 (2 Fi ICONO 1840).

Station d'épuration du Porchon

Une station d'épuration des eaux du Furan est construite en 1975 sur les communes de Villars et de la Fouillouse.


Vues extérieures du batiment en construction, s.d. (1 Fi ICONO 228).

Station de traitement des eaux de Solaure

La station des eaux de Solaure fonctionne depuis 1948 pour traiter l'eau potable du Lignon puis les eaux du Furan.


Les Nouvelles Galeries en 1913 (VD 14595).

Nouvelles Galeries

L'architecte Léon Lamaizière construit le long de la Grande rue, à côté de l'église Saint-Louis, les Nouvelles Galeries, ouvertes en 1895.


Cantine de la MAS après la guerre (5 Fi 10 123).

Employée à la MAS

Elise Laplace, institutrice à partir des années 1940 à Saint-Etienne et dans les alentours, raconte ses débuts dans la vie active, en 1944 à la Manufacture d'Armes de Saint-Etienne.


12 commentaires

  • Nounours1er, 4 août 2015 à 11h49Répondre
    Même pas une photo des établissements RAVAT?
    Oh les vilains c'était une société importante, avant et après la guerre de 1914 non? Production de cycles, motos, machines à coudre et autre...
    En 1913 les Ets RAVAT emploient 300 ouvriers, 1000 en 1924 & 1200 en 1925. Nombreuses agences en France et dans le monde entier.
    Il doit exister une rue"Jules RAVAT" à St Etienne, le créateur de la marque. Bien cordialement Hervé RAVAT, (un descendant...)
  • Hautelitte, 16 septembre 2016 à 15h24Répondre
    Rien sur le marché de Chavanelle, si pittoresque ???
  • guepier92, 11 octobre 2016 à 9h56Répondre
    Bonjou
    Un poilu natif de Montpellier mort pour la France le 11 octobre 1916 était garçon de café au majestic Saint-Etienne en juillet 1914. Quel etait cet établissement ? Café, hôtel, Casino ? Existe t-il des archives, des photos ?
    Merci
    Thierry Garrel - twitter @guepier92
  • Pieddevignes42, 7 novembre 2016 à 10h39Répondre
    Pouvez vous me donner des indications sur le bon samaritain qui était installé à St etienne le grand père de mon époux en était directeur mr Maurice filliat merci
    • elise, 7 avril 2017 à 17h22Répondre
      Je viens de trouver qu'il existe un livre intitulé "un siècle de magasins à Saint-Etienne" de Bories, Héritier, Defour aux éditions " la Besacière. Peut-être pouvez-vous le trouver aux organismes que je vous ai indiqués. Je vais chercher aussi car j'ai entendu ma grand-mère parler du Bon samaritain.
      • elise laplace, 11 avril 2017 à 18h03
        Les renseignements trouvés aux archives(section patrimoine) parlent d'un Monsieur Jallon propriétaire(?) d'une fabrique de liqueurs à Saint-Etienne "Le Bon Samaritain". Pour ma part je revois dans notre buvette des tapis pour le jeu de cartes portant ce nom inscrit en diagonale.
  • elise, 20 janvier 2017 à 15h04Répondre
    A Hautelitte
    :consultrez le site Saint-Etienne place Chavanelle;il y a des renseignements sur le marché.
    A guépier et pieddevignes: voyez le musée du vieux Saint-Etienne ou la section du patrimoire à la bibliothèque municipate rue Tarentaize, à Saint-Etienne.Bonne chance.
  • elise, 17 mars 2017 à 14h16Répondre
    A guepier. Je viens d'apprendre de source que je pense sûre,que le MAJESTIC était un café. Je vais essayer d'en savoir plus.A
  • elise laplace, 1 avril 2017 à 16h51Répondre
    A guépier
    En 40-45, un café -brasserie existait au 5 de l'avenue du Président Faure, aujourd'hui avenue de la Libération.Il semble que les archives municipales aient une documentation sur ce café-brasserie appelé le Majestic .
  • elise laplace, 5 avril 2017 à 16h57Répondre
    Je n'arrive pas à vous joindre par mail.Votre identification semble inexacte. J'ai de nouveaux détails à vous donner.
    Vous me trouverez sur l'annuaire téléphonique de Saint-Etienne ou par elise.laplace@orange.fr
    Message pour Thierry Garrel.
  • élise, 12 avril 2017 à 8h41Répondre
    Tapez distillerie le bon samaritain saint-etienne.
    Quant au nom de Jallon, il figure sur une vieille photo de la place du peuple .
  • elise laplace, 25 avril 2017 à 19h32Répondre
    à pieddevigne
    J'ai déposé pour vous aux archives des renseignements que vous recherchez.
    Aujourd'hui,je viens d'en trouver d'autres sur internet sur le site Jallon
    distillerie Saint-Etienne.

Espace personnel

© Archives municipales de la ville de Saint-Étienne
Plan du site - Contact - Accessibilité - Crédits

Saint-Etienne ville UNESCO de design Contact