Accueil > Histoire(s) stéphanoise(s) > Tranches d'histoire > Vie quotidienne et faits divers > Au temps des lessiveuses > Raccommodage

Histoire(s) stéphanoise(s)

Raccommodage

Comme pour la nourriture, on ne "gaspillait pas ". On prolongeait un maximum la vie du linge. Ma mère s'était donc créé un emploi en raccommodant ce que lui confiaient des clientes. Pourquoi ai-je conservé le souvenir de Mme Doussot, l'une d'elles ?

Parfois le travail se faisait uniquement à la main : ravauder les chaussettes, colmater un petit trou ou un accroc sur les torchons, les serviettes, les sous-vêtements, refaire un ourlet, changer un élastique.

Parfois la machine à coudre entrait en jeu, comme pour mettre une pièce à un drap ou le "retourner". Plus intéressant était le travail qui consistait à ourler puis marquer au point de croix, des torchons neufs qui venaient dêtre déchassés.


Espace personnel

© Archives municipales de la ville de Saint-Étienne
Plan du site - Contact - Accessibilité - Crédits

Saint-Etienne ville UNESCO de design Contact