Accueil > Histoire(s) stéphanoise(s) > Tranches d'histoire > Vie quotidienne et faits divers > Au temps des lessiveuses > Le repassage

Histoire(s) stéphanoise(s)

Le repassage

L'opération se faisait en général sur la table de la cuisine recouverte d'une couverture usagée et d'un vieux drap roussi par endroit. Il n'était pas évident de contrôler la chaleur d'un fer à repasser. Pas de fer électrique (leur arrivée fut une révolution) mais des fers noirs en fonte, que l'on mettait à chauffer sur le fourneau.

Je revois ma grand-mère, saisissant la poignée du fer avec une épaisse poignée en tissu, puis l'approchant de sa joue pour en vérifier la chaleur. Parfois on aspergeait d'eau le linge à repasser ou on le recouvrait avec la "pate mouille"- sorte de fer à vapeur avant l'heure, sans la précision.

On se mettait à deux pour défroisser les draps en les étirant.


Espace personnel

© Archives municipales de la ville de Saint-Étienne
Plan du site - Contact - Accessibilité - Crédits

Saint-Etienne ville UNESCO de design Contact