Accueil > Histoire(s) stéphanoise(s) > Tranches d'histoire > Monuments commémoratifs > Monument commémoratif des victimes du génocide arménien

Histoire(s) stéphanoise(s)

Monument commémoratif des victimes du génocide arménien

Monument commémoratif du génocide arménien (1991).

Emplacement 

Place d'Arménie.

Notice historique 

Le massacre des Arméniens a lieu en 1915 au sein de l'empire Ottoman, dans le contexte de la Première Guerre mondiale.

Soixante-quatorze ans se sont écoulés avant qu'un mémorial ne vienne rendre hommage aux victimes de cette communauté.

Plus qu'un rôle commémoratif, il symbolise aussi la reconnaissance du massacre des Arméniens.

L'inauguration du mémorial a été religieuse et civile.

Les élus locaux sont venus assister à cette commémoration aux côtés des représentants religieux comme Mgr Zakarian, évêque des Arméniens dispersés en Rhône-Alpes.

Le monument se situe sur une place nouvellement créée par la destruction d'un immeuble, en 1987, délimitée par la rue Badouillère, la rue des Creuses et la rue Michelet.

Elle prend le nom de place d'Arménie et est inaugurée en 1987.

Lors de la cérémonie d'inauguration, François Dubanchet et Alain Meymarian dévoilèrent la stèle.

La statue et sa stèle sont élevées en mémoire des 1 500 000 Arméniens exécutés par le gouvernement turc.

La statue est en cuivre, réalisée par Toros, un sculpteur d'origine arménienne.

Elle représente une femme, allégorie de l'Arménie prisonnière, poings liés en forme de croix levés vers le ciel.

A consulter aux Archives municipales 

Ouvrages :

BOUILLON (Jacques), PETZOLD (Michel), Mémoire figée, Mémoire vivante, les monuments aux morts, Charenton-le-Pont, 1999, 160 p. (6 C 200 1298).

GARDES (Gilbert), Le monument public français, l'exemple de Lyon, Paris, 1986, 7 volumes (6 C 100 1112-1118).

GOYET (Françoise), MALOT (Philippe), Coeurs de pierre, Saint-Étienne, 1995, 93 p. (6 C 200 669).

LUIRARD (Monique), La France et ses morts, les monuments commémoratifs dans la Loire, Saint-Étienne, 1977, 165 p. (6 C 101 184).

Documents d'archives :

DP 87 Dossier de presse.

7 C 11 337 La Tribune-Le Progrès (1er avril-30 avril 1989).

Photographies :

2 Fi ICONO 2248-2249 Monument commémoratif du génocide arménien (1991).


 

Aucun commentaire

Repères chronologiques 

1987 : Inauguration de la place d'Arménie.

23 avril 1989 : Inauguration du mémorial.

 


Espace personnel

© Archives municipales de la ville de Saint-Étienne
Plan du site - Contact - Accessibilité - Crédits

Saint-Etienne ville UNESCO de design Contact