Accueil > Histoire(s) stéphanoise(s) > Tranches d'histoire > Espaces verts > Parc de la Perrotière

Histoire(s) stéphanoise(s)

Parc de la Perrotière

La Perrotière

Emplacement 

Quartier de Terrenoire, rue des Bruyères.

Notice historique 

Le parc de le Perrotière, acquis par la Ville en 1970, date du XVIIIème siècle.

C'est la famille Flachat qui fait construire le château et le marque de ses armoiries.

Dans un quartier industriel, le parc de la Perrotière offre un peu de verdure aux habitants de Terrenoire.

Après diverses rénovations de la maison, il peut accueillir des enfants pour les colonies et les classes vertes dès 1973.

Pour ouvrir cet espace de 17 hectares aux enfants et au public les week-ends, des travaux de débroussaillage et de jardinage ont été entrepris, puis le parc a été sécurisé : protection des bassins, destruction d'une chapelle en ruine....

Le parc de la Perrotière est réputé pour ses séquoias géants et centenaires, originaires de la Sierra Nevada en Californie.

A consulter aux archives 

Ouvrages :

ROYER (Corinne), A la découverte des parcs de la ville, Saint-Etienne côté nature, Saint-Etienne, 1994, 81 p. (6 C 400 1672).

VILLE DE SAINT-ETIENNE, Saint-Etienne et ses espaces verts, Saint-Etienne, 1982, 38 p. (6 C 400 903).

Document d'archives :

DP 32 Dossier de presse.

10 M 126 Projet de tennis municipaux au parc de la Perrotière et d'installations sportives par la Club Arforom à Terrenoire, bilan prévisionnel et programme : notes, rapports, correspondance, plans (1982-1983).

5059 W 7 Aménagement du château de la Perrotière : dossiers de délibération du Conseil municipal (1972).

5445 W 2 Organisation et participation financière de la municipalité : délibérations du conseil municipal (1974-1988).

5715 W 7 Ouverture au public du parc du château de la Perrotière (1978).

5715 W 14 Installations sportives de la Perrotière (1980).

6635 W 3 Château de la Perrotière, mise à disposition d'une parcelle de terrain pour la "1ere compagnie des archers de Saint-Etienne" (2002-2004).

Photographies :

2 Fi ICONO 331 Château de la Perrotière (s.d.).

2 Fi ICONO 2369 Vue du côté sud du château de la Perrotière (s.d.).

2 Fi ICONO 3748 Vue du château de la Perrotière (1994).

2 Fi ICONO 3941 Château de la Perrotière (1928).

5 Fi 4073-4075 Avec les jeunes de « Culture et Jeunesse » au château de Terrenoire (1946, 1er août).

6 Fi 1258 Photographie publiée dans l'article « La vie de château pour 85 enfants au centre aéré de la Perrotière », in La Tribune-Le Progrès (1977, 28 août).

6 FI 13873-13876 Concours pour les classes primaires, opération cahier vert, in La Tribune-Le Progrès (1995, 27 janvier).

6628 W 12 ICONO 99 Quartier et château de la Perrotière : négatifs (1994).

6694 W 6 ICONO 9-22 Plantations d'arbres par des enfants dans le parc de la Perrotière avec la participation de l'Office Nationale des Forêts et la Municipalité (1996).

Plan :

6081 W 7 PLAN 20 Plan d'aménagement du parc et des abords de la maison du gardien du parc de la Perrotière (1981).

(Guide des sources en cours de réalisation).


 

Aucun commentaire

Repères chronologiques 

1944 : l'Etat achète le domaine de la Perrotière.

Années 1960 : construction du quartier de la Perrotière.

1970 : rattachement de la commune de Terrenoire à la Ville de Saint-Etienne qui rachète le domaine de la Perrotière et le château.

1973 : ouverture du château et d'une partie du parc aux colonies de vacances et aux scolaires.

13 décembre 1977 : la Ville accepte l'ouverture au public d'une partie du parc en week-end. Néanmoins, la municipalité se dégage de toute responsabilité de gardiennage.

18 avril 1978 : étude du Comité de prévention et d'hygiène et de sécurité quant aux aménagements nécessaires à entreprendre. On décide donc de clôturer les bassins du parc, de consolider la corniche du château et de refaire son installation électrique.

1984 : installation des cibles pour l'Association Sportive du Jeu de l'Arc de Terrenoire.

1991 : création du chemin de l'arbre.

1995 : installation du parcours de santé.

1997-1998 : réfection de la toiture.

2002 : révision de la signalétique et création d'un sentier de découverte de la nature.

 


Espace personnel

© Archives municipales de la ville de Saint-Étienne
Plan du site - Contact - Accessibilité - Crédits

Saint-Etienne ville UNESCO de design Contact