Accueil > Histoire(s) stéphanoise(s) > Tranches d'histoire > Equipements de transports > Gare routière de Chavanelle

Histoire(s) stéphanoise(s)

Gare routière de Chavanelle

Place Chavanelle, la gare routière, 20 novembre 1977 (6 Fi ICONO 1451).

Emplacement 

Place Chavanelle, transférée à Châteaucreux.

Notice historique 

Le nom de la place vient du ruisseau le Chavanelet passant tout près et du nom de la famille propriétaire du terrain.

Lorsque la place Chavanelle est réservée au marché, les cars stationnent en divers points de la ville. La gare routière est créée après l'abandon de la place par les commerçants primeurs en 1970. Châteaucreux est suggéré pour accueillir la gare routière mais la place Chavanelle est choisie parce qu'elle fait partie d'un des quartiers les plus animés et les plus actifs à l'époque et sa forme triangulaire facilite les départs et arrivées des cars sans encombrer les routes.

C'est en février 1972 que commencent les travaux de Chavanelle avec le démantèlement du chapiteau de l'ancien marché. En avril, les quais de départs des cars sont achevés. La gare routière fonctionne dès le mois de mai et assiste au passage régulier d'autocars, de piétons et de voitures. Elle est à la fois considérée comme une amélioration pour les usagers et comme une nuisance pour les riverains.

En août 2003, le transfert de la gare routière débute par le démantèlement des abris bus de la place. Puis en septembre, la gare routière est fermée pour permettre la construction du futur parking souterrain. Seuls les "cars rouges" sont encore présents mais déplacés à côté de l'église Notre-Dame. La desserte des autres bus est répartie entre Carnot, Bellevue et la Terrasse.

Depuis 2006, la gare routière est située à Châteaucreux, d'où partent maintenant "cars rouges", autocars, tramways en plus des trains.

A consulter aux Archives municipales 

Ouvrages :

MENARD (François), Saint-Etienne pas à pas, Le Coteau, 1987, 272 p. (6 C 200 451)

TIBI (Jean), Histoire des rues de Saint-Etienne, Romagnat, 2004, 260 p. (6 C 200 1254)

Documents d'archives :

Pièces écrites

DP 37 Dossier de presse.

1 O 39 Place Chavanelle, dossier de voirie : coupures de presses sur la construction de la gare routière, plans, acquisition de terrain (1881), délibérations du Conseil municipal pour la construction de trottoirs, amélioration de la chaussée, amélioration de l'éclairage, construction de dallage, 1881-1972.

2 O 5 Moyens de transport, matériel, réglementation, divers, création d'une gare routière, 1925, 1973-1978.

2 O 84 La gare routière, déplacement de la gare routière au square Dorian à la place Chavanelle, convention avec la société Gatty, dossier du conseil des adjoints relatif à l'indemnité due par la ville, 1972.

5753 W 1 Place Chavanelle, travaux de voirie : plan de la place, 1972.

6206 W 13 Place Chavanelle, restructuration, analyse, projets : devis, plans, 1985-1989.

Photographies

1 O 39 ICONO 1 Place Chavanelle, construction de la gare routière, 1972.

6 Fi 1451 Place Chavanelle, la gare routière, 2 novembre 1977.

6 Fi 12172 Place Chavanelle, vue sur la gare routière, des immeubles et du clocher de Notre-Dame, 16 septembre 1989.

Plans

6081 W 1 PLAN 22 Place Chavanelle, aménagement de la gare routière, 1987-2005.

6081 W 2 PLAN 20 Saint-Etienne, découpage des quartiers, centre-ville, Chavanelle, 1996.


 

Aucun commentaire

Repères chronologiques 

1684 : don de Martin Mellaclat d'un terrain à la ville situé à Chavanelle.

1764 : la place est le siège de la Manufacture royale.

1925 : ouverture du marché couvert sur la place.

1955 : création de la première gare routière de Saint-Etienne sur la place Dorian.

7 avril 1972 : construction de la gare de cars à Chavanelle.

1er septembre 2003 : fermeture de la gare routière.

7 juillet 2006 : inauguration de la nouvelle place Chavanelle.
2006 : la gare routière se situe à Châteaucreux.

 


Espace personnel

© Archives municipales de la ville de Saint-Étienne
Plan du site - Contact - Accessibilité - Crédits

Saint-Etienne ville UNESCO de design Contact