Accueil > Histoire(s) stéphanoise(s) > Tranches d'histoire > Edifices cultuels > Eglise Saint-Pierre-Saint-Paul-de-la-Rivière

Histoire(s) stéphanoise(s)

Eglise Saint-Pierre-Saint-Paul-de-la-Rivière

FRAC42218_00_3M_ICONO_18_01_0001_C.jpg

Emplacement 

Place de la Rivière, quartier de La Rivière.

Notice historique 

Le choix de l'emplacement de l'église est décidé par l'augmentation prévue de la population avec l'installation d'usines mais surtout par la présence d'une croix vétuste à l'angle des rues de La Rivière et Chaude (actuellement l'angle sud-ouest de la place de l'église). Plutôt que de la restaurer, on songe en 1859 à faire construire une église tout en y plaçant la croix sur son faîte. Ne recevant aucune objection, l'idée fait son chemin.

Après quelques divisions des habitants au sujet de l'emplacement de la future église, les travaux débutent vraiment en 1860. Des problèmes financiers sont à l'origine de la lenteur de sa réalisation (elle sert pendant plusieurs années de grange à foin et à paille).

En octobre 1862, une cloche est achetée et bénite le 29 du même mois. La construction des voûtes s'étale du 6 avril au 25 juin 1863. La même année on place les vitraux du choeur, des stalles. En 1865, l'église est correctement aménagée.

Elle est construite selon un plan basilical. Elle est composée d'une nef principale, se terminant par une chapelle axiale, et de deux nefs latérales. Des colonnes corinthiennes supportent les cintres des grandes arcades. Au-dessus le mur est percé de petites fenêtres hautes. Des arcs et des colonnes engagées dans les murs des bas-côtés servent de cadre aux ouvertures néo-gothiques.

En 1880, une partie de la voûte en plein cintre s'effondre. Elle est remplacée par un plafond sur latte ayant la forme de la voûte primitive.

Le 28 janvier 1938, l'église est interdite d'accès suite à l'effondrement des voûtes latérales. On charge M. Hur, architecte, de réaliser les travaux. La voûte est entièrement démolie pour décharger les murs latéraux eux-mêmes surbaissés et la façade abattue est avancée de huit mètres. Le nouvel édifice prend ainsi des proportions plus ordonnées et correspondant mieux à l'augmentation de la population depuis la fondation de la paroisse. Un an après (fin 1940), la toiture est posée et le clocher-mur s'élève à 22 mètres au-dessus de la place. À l'intérieur, la charpente laissée apparente et peinte de motifs géométriques rappelle les anciennes basiliques romaines construites sur le modèle d'une coque de navire renversée.

A consulter aux Archives municipales 

Ouvrages :

CANARD (Jean), La Rivière : Saint-Pierre-Saint-Paul de Saint-Etienne, le quartier et la paroisse, 1966, 44 p. (6 C 100 704)

GARDES (Gilbert), Grande Encyclopédie du Forez et des communes de la Loire, La ville de Saint-Etienne, Le Coteau, 1984, 496 p. (6 C 200 377)

CANARD (Jean), Historique d'une paroisse stéphanoise centenaire : Saint-Pierre-Saint-Paul de la Rivière , in Bulletin des Amis du Vieux Saint-Etienne, n°57 et 58, 1965, p. 14-18 et 47-50. (10 C 24/3)

Documents d'archives :

Pièces écrites

3 M 18 Edifices du culte. Eglise Saint-Pierre-Saint-Paul, 1853-1911, 1939-1941.

3 M 25 Edifices du culte, 1927-1969.

Photographies

6 Fi 9350 Concert à l'église de la Rivière, 1984.

3 M 18 ICONO 1 Place et église de la Rivière, s.d.

Affiches

1 Fi AFFICHE 155 Projet de construction d'un presbytère à la Rivière, 1901.

1 Fi AFFICHE 164 Fermeture de l'église de la Rivière pendant les travaux de consolidation, 1939.

Plans

1 O PLAN 1-2 Plans du terrain cédé à la ville par la fabrique de l'église Saint-Pierre-Saint-Paul de la Rivière, 1884.

 

 

Aucun commentaire

Repères chronologiques 

1859-1860 : début des travaux.

26 octobre 1862 : l'église est ouverte au culte et bénie sous le vocable de Saint-Pierre-Saint-Paul.

6 avril 1942 : bénédiction de l'édifice suite à d'importants travaux.

 


Espace personnel

© Archives municipales de la ville de Saint-Étienne
Plan du site - Contact - Accessibilité - Crédits

Saint-Etienne ville UNESCO de design Contact