Accueil > Histoire(s) stéphanoise(s) > Tranches d'histoire > Cinémas > Saint-Louis (Le)

Histoire(s) stéphanoise(s)

Saint-Louis (Le)

Informations pratiques 

  • Date création : 1921 pour la salle de spectacles, 1934 pour le cinéma.
  • Date de fermeture : 1986.
  • Localisation : 32 et 34 rue Emile Littré (quartier de Tardy).
  • Direction : salle paroissiale, affiliée au Groupement des Salles Familiales de la Région de Lyon (C.I.F.A).
  • Noms successifs : Les Bonnes Soirées (jusque dans les années 1950), Le Saint-Louis.

Activités 

Fréquence des séances :

  • Programmation saisonnière (mai à septembre), en fin de semaine, trois séances : une le samedi et deux le dimanche.

Salle :

  • 1951 - 555 places.

Type de cinéma (films, clientèle...) :

Le Saint-Louis est l'exemple typique de salle de quartier gérée par une association à but non lucratif (personnel bénévole), phénomène principalement lié à une vie associative stéphanoise très intense d'un côté et de l'autre se situant dans une perspective morale et religieuse d'éducation et d'édification de la population par le cinéma.
Public nombreux et populaire à l'origine jusque dans les années 1960, puis baisse importante de la fréquentation.
Programmation de qualité : "Le voleur de bicyclette", "L'Atalante", "Le cuirassé Potemkine", "Touchez pas au grisbi", "Sur les quais" ou encore "La belle et la bête" sont à l'affiche durant l'hiver 1960-1961, mais il s'agit de films déjà programmés dans les autres salles, ce qui n'empêche pas le public de venir parfois en nombre : "Les dix commandements" et "Ben Hur" font salle pleine (il faut rajouter des bancs !).

1 commentaire

  • Patrick Taler, 3 novembre 2016 à 21h07Répondre
    Que des bons souvenirs

Repères chronologiques 

1921 (août) - Edification d'une salle de spectacles sur des terrains appartenant à la paroisse Saint-Louis, 32 et 34 rue Emile Littré.

1934 - Début du fonctionnement de cette salle comme cinéma paroissial et familial.

1951 - Réalisation par l'architecte Eugène Chosson de travaux importants : couverture de la cour d'entrée du cinéma pour en faire un hall d'entrée dans le cinéma.

1986 - Jean-Paul Matricon, jeune instituteur qui a pris la direction du cinéma en 1984, manifeste la volonté de tourner la page. Il déclare "nous ne voulons plus être la poubelle des autres salles", faisant allusion à une programmation qui repose sur des films déjà diffusés des dizaines de fois dans les autres salles stéphanoises. Changement de créneau pour le cinéma qui doit profiter de son adhésion au Groupement des Salles Familiales et Indépendantes pour proposer des films qui échappent au circuit commercial traditionnel, et réfection partielle de la salle vieillissante doivent pour son nouveau directeur permettre au Saint-Louis de vivre. Malheureusement, cette tentative se solde par un échec : le cinéma ferme, le diocèse et la paroisse abandonnent la salle.

2000 - Destruction de la salle, à l'emplacement du cinéma est édifié une résidence pour étudiants de 146 logements et un parking de 60 places.


 


Espace personnel

© Archives municipales de la ville de Saint-Étienne
Plan du site - Contact - Accessibilité - Crédits

Saint-Etienne ville UNESCO de design Contact