Accueil > Histoire(s) stéphanoise(s) > Tranches d'histoire > Cinémas > Empire (L')

Histoire(s) stéphanoise(s)

Empire (L')

Informations pratiques 

  • Date de création : 1er septembre 1938. On doit à l'architecte Bossu les plans du bâtiment qui abritait l'Empire.
  • Date de fermeture : été 1957.
  • Localisation : place de l'Hôtel de Ville côté ouest, 1 rue Président Wilson et 2 rue Aristide Briand et de la Paix.
  • Direction : privée, M. David (1938-1939), M. Bossu (1939-1946), Mme Bossu (1946-1957).

Activités 

Fréquence des séances :

  • Permanente durant toute son existence.

Prix des places :

  • 5 francs en 1938.

Salle :

  • 1938 - 198 places.
  • 1944 - 233 places, cette salle d'une capacité d'accueil limitée est néanmoins plutôt coquette.

Type de cinéma (films, clientèle...) :

Salle de bonne tenue programmant quelquefois des films en première vision. Dans les années 50, drames et films d'aventures tiennent le haut de l'affiche.

Aucun commentaire

Repères chronologiques 

1938 - Transformation par Georges David (né en 1908 à Saint-Etienne) d'un local situé au rez-de-chausée d'un immeuble donnant sur la place de l'Hôtel de ville, 1 rue Président Wilson et 2 rue Aristide Briand et de la Paix en salle de cinéma permanent de 198 places. Dans cet immeuble est déjà installé le Ciné-Prix.

1939 - Forte augmentation de capital : 25 000 francs avaient été nécessaires à M. David et à l'architecte M. Auguste Bossu pour la réalisation du projet initial, l'apport d'espèces, de divers matériels et objets mobiliers et d'une salle de cinéma permanent, le Ciné-Prix, gonflent le capital d'une société maintenant appelée "L'Empire et le Ciné-Prix" dotée de 90 000 francs.

1939 (21 novembre) - A la demande des associés (la société qui a enregistré l'arrivée d'un nouveau sociétaire, M. Henri Grangeasse, dit Dupont), M. David démissionne. Il est remplacé par Auguste Bossu comme gérant de la société.

1943 - Nouvelle augmentation de capital porté à 252 000 francs (dont 196 000 en espèces, le reste en nature).

1946 - Décès d'Auguste Bossu, sa veuve, née Marie Badiou, le remplace comme gérante.


 


Espace personnel

© Archives municipales de la ville de Saint-Étienne
Plan du site - Contact - Accessibilité - Crédits

Saint-Etienne ville UNESCO de design Contact