Accueil > Histoire(s) stéphanoise(s) > Tranches d'histoire > Cinémas > Coucou (Le)

Histoire(s) stéphanoise(s)

Coucou (Le)

Informations pratiques 

  • Date de création : 23 septembre 1937.
  • Date de fermeture : mars 1976.
  • Localisation : 3 place de l'Hôtel de Ville.
  • Direction : privée.

Activités 

Fréquence des séances :

  • Cinéma permanent depuis sa création de 14 h à minuit.

Prix des places :

  • Très modérés, parmi les plus bas de la ville.

Salle :

  • 1944 - 216 places (sans balcon), l'une des plus petites salles stéphanoises.

Type de cinéma (films, clientèle...) :

Cinéma très populaire, la programmation s'établit autour des films d'aventures et historiques dans les années 50 et 60.

1 commentaire

  • BUFFALOBILLCODY, 10 décembre 2016 à 23h49Répondre
    cinéma au top du top,comme dans les années (5O) film western aventures fantastique et dans les années 75 films de karaté et film chinois fantastique ex (king kong contre gozilla - la vie fantastique de bruce lee) vraiment que du bonheur !!!!!!!!!!!

Repères chronologiques 

1937 (23 septembre) - Ouverture de la salle dans un local d'environ 130 m² occupé précédemment par M. Picon qui tenait un magasin de nouveautés et de confection, estimé à une valeur de 110 000 francs (16 670 euros). Mme Benoîte David-Martin (née en 1909 à Saint-Priest-en-Jarez) a réalisé cette acquisition avec l'intention d' "ouvrir une salle permanente" au rez-de-chaussée. Il semblerait que l'argent nécessaire à cette acquisition résulte d'une "séparation de biens de son mari Georges David" qui en tant que directeur chargé d'exploitation de cinéma l'a probablement influencée pour la nature commerciale de l'activité qu'elle projetait dans ce local. Elle nomme Claude Villeboeuf (né en 1899 à Montceau-les-Mines) gérant administrateur de la salle.

1939 (1er octobre) - Mme David-Martin et M. Villeboeuf créent une société en SARL au capital de 120 000 francs (18 295 euros) ayant pour but l'exploitation de la salle. Mme Martin apparaît toutefois comme l'actionnaire principal (elle possède 220 parts sur les 240 de la société).

1944 - Visite de la Commission communale de sécurité qui relève de nombreuses défaillances dans la salle (insuffisance des moyens de secours contre l'incendie, installation électrique non conforme aux règles en vigueur, difficultés pour évacuer la salle en cas d'urgence...).

1945 - Le capital de la société est porté à 360 000 francs (54 885 euros), une modification qui témoigne de la réussite économique de l'entreprise cinématographique durant les années d'Occupation.

1949 (octobre) - Achèvement des travaux de mise en conformité de la salle par l'architecte stéphanois Edouard Hur pour un montant de 450 000 francs et une durée de deux mois. 3 tonnes de ciment, 2000 briques, 3 tonnes d'acier et 50 kilos de zinc se sont avérés nécessaires pour ces transformations.

1972 - Départ à l'âge de 72 ans à la retraite de M. Villeboeuf, véritable figure de l'industrie cinématographique : Président du Syndicat des exploitants de la Loire, Haute-Loire et Ardèche en 1939, Président de l'Union des Groupements de la Région Cinématographique Lyonnaise et Vice-Président de la Fédération du Cinéma Français en 1945.

1976 (mars) - Fermeture de la salle avec la projection du film "Dynamite Brothers", la brasserie restaurant le "Glasgow" investit les lieux.


 


Espace personnel

© Archives municipales de la ville de Saint-Étienne
Plan du site - Contact - Accessibilité - Crédits

Saint-Etienne ville UNESCO de design Contact