Accueil > Histoire(s) stéphanoise(s) > Tranches d'histoire > Cinémas > Ciné-Presse Stéphanois

Histoire(s) stéphanoise(s)

Ciné-Presse Stéphanois

Informations pratiques 

  • Date de création : 8 octobre 1935.
  • Date de fermeture : 1972 (la salle change de nom et devient l'Anabel).
  • Localisation : 3 rue du Général Foy (Grand' Rue, entre la place de l'Hôtel de Ville et la place du Peuple).
  • Direction : privée.
  • Noms successifs : Ciné-Presse Stéphanois (1935-1972), Anabel (1972-1987).

Activités 

Fréquence des séances :

  • 1936 à 1972 - Cinéma permanent ouvert de 10 h à minuit proposant des représentations d'une heure, puis séances ordinaires à partir de 1938.

Salle :

  • 1935 - 180 places.
  • 1944 - 202 places (parterre et balcon minuscule).

Prix des places :

  • 2 et 3 francs en 1936.

Type de cinéma (films, clientèle...) :

  • 1935 - Projection de films publicitaires dont l'objet est de défendre l'industrie, le commerce de Saint-Etienne et d'assurer la promotion de la région.
  • 1950 (années) - Programmation qui paraît dominée par les films d'aventures, les drames et les comédies. Fréquentation record pour "Aventures en Birmanie" de Raoul Walsh tourné en 1945, pourtant présenté en version originale. Le film reste à l'affiche 10 semaines.

Aucun commentaire

Repères chronologiques 

1935 (8 octobre) - Autorisation municipale délivrée pour l'ouverture du Ciné-Presse, salle de cinéma d'actualités générales et régionales, au 1er étage de la rue Wilson et Aristide Briand, à la place des magasins Limiprix. Alphonse Ginzburger, juif alsacien, beau-frère du maire Louis Soulié et fondateur avec lui de La Tribune Républicaine en octobre 1899, est l'un des associés de cette salle. Les autres associés sont Jean-Marcel Ginburger et Félix Gérin. Le capital est de 50 000 francs à sa création, porté à 150 000 francs en 1937 et 3 millions en 1951.

1936 (11 septembre) - Le nouveau Ciné-Presse ouvre ses portes dans un local situé 3 rue du Général Foy.

1942 (15 juin) - Fermeture de la salle pour une période de trois jours en raison d'un incendie survenu dans la cabine de projection.

1944 (10 juin) - Nouvelle fermeture pour "la salle qui ne présente plus les garanties de sécurité nécessaires". La réouverture ne pourra être envisagée qu'à la condition que la cabine de projection soit remise en état.

1956 - Réouverture du Ciné-Presse avec à l'affiche Gary Cooper dans un film d'Otto Preminger "Condamné au silence".

1972 - Changement de nom, le Ciné-Presse devient l'Anabel.

 


 


Espace personnel

© Archives municipales de la ville de Saint-Étienne
Plan du site - Contact - Accessibilité - Crédits

Saint-Etienne ville UNESCO de design Contact