Accueil > Histoire(s) stéphanoise(s) > Tranches d'histoire > Cinémas > Alhambra-Gaumont (L')

Histoire(s) stéphanoise(s)

Alhambra-Gaumont (L')

Informations pratiques 

  • Date de création : 1er novembre 1907.
  • Localisation : Place Jean-Jaurès (ex-Marengo).
  • Direction : société Pathé puis Gaumont à partir de 1931.

Activités 

Fréquence des séances :

  • 1907 à 1920 - Séances d'une durée de 3 heures tous les jours à 20 h 30, avec une matinée à 14 h 30 le jeudi (pas d'école) et le dimanche. Les séances comportent trois parties : la première composée d'actualités, d'un documentaire et d'un film comique, la deuxième comprend un ou deux films dramatiques ou comiques, la troisième voit la projection d'un film plus long. Séances spéciales à tarif réduit pour les écoles.
  • 1920 - 1940 (octobre) - Instauration d'un double programme (deux films pour le même prix au cours de la même séance) qui va se généraliser dans les autres salles avant que l'occupant allemand ne l'interdise.
  • 1953 (août) - Reprise de la double programmation, sous réserve que l'un des deux films affiche au minimum 15 ans d'ancienneté.
  • 1976 - Cinéma permanent.

Prix des places :

  • 1908 - Fauteuils de location : 2 francs (6,60 euros) ; fauteuils : 1,50 francs (5 euros) ; premières : 1 franc (3,30 euros) ; galerie : 80 centimes (2,50 euros) ; parterre : 60 centimes (2 euros) et demi-tarif pour les enfants de moins de 8 ans.
  • 1931 - Orchestre de 6 à 8 francs (entre 3 et 4 euros) ; balcon de 8 à 10 francs (entre 4 et 5 euros) ; loge de 10 à 12 francs (entre 5 et 6 euros) et tarifs réduits de 50 % pour les enfants de moins de sept ans.

N.B. : Prix en euros d'après le tableau de concordance : pouvoir d'achat de l'euro et du franc (François Garçon, La distribution cinématographique en France, 1907-1957, Paris, CNRS Editions, 2006, p. 267).

Salle :

  • 1908 - 2000 places (parterre, galerie et loges).
  • 1931 - 1311 places (774 places pour l'orchestre, 537 au balcon).
  • 1944 - 1079 places.
  • 1976 - 8 salles, dont 3 à l'étage (respectivement 300 places, 187 et 166) et 5 plus modestes au rez-de-chaussée (107 places, 100, 92, 89 et 78) soit 1119 places.
  • 1999 - Création d'un multiplexe de 10 salles (499 places pour la plus grande, 90 pour la plus modeste) d'une capacité totale de 2000 places.

Type de cinéma (films, clientèle...) :

Cinéma de haute tenue qui s'adresse à l'origine à la bourgeoisie locale (hommes d'affaires, avocats, médecins...), classe sociale très présente dans le quartier Marengo et visée par Pathé. Mais elle devient rapidement la salle préférée des Stéphanois, offrant un confort et une qualité de projection que l'on ne retrouve pas dans la plupart des autres salles de cinéma de la ville.

Monopole de la sortie de certains films (Charles Pathé contrôle 75 % du marché français dans les années 1900), instauration de la double programmation en 1920, défense du cinéma français en 1955 ("Les Grandes manoeuvres" de René Clair, "La grande bagarre de Don Camillo", "Marie Antoinette" de Jean Delannoy, "Si Paris m'était conté" de Sacha Guitry...), création d'un festival de science fiction en septembre 1976... constituent quelques uns des faits marquants d'une programmation forte et innovante, caractérisée par le souci de se démarquer des autres salles.

Aucun commentaire

Repères chronologiques 

1907 (30 octobre) - Ouverture par la société Pathé d'une "succursale" rue Praire et rue Marengo appelée Alhambra Cinéma Pathé frères.

1908 (15 octobre) - Inauguration d'une salle d'environ 2000 places, salle transformée durant l'été pour améliorer la vision et le confort des spectateurs. Durant les trois mois de fermeture estivale, occupation illégale du domaine public par la direction qui ouvre une salle en plein air de 200 places, le Géant Forézien, avenue du président Faure (aujourd'hui avenue de la Libération). L'initiative sera reconduite en 1909 et 1910 pour une durée du quatre mois (du 1er juin au 30 septembre).

1912 (2 septembre) - Projection exceptionnelle de "A la conquête du pôle" réalisé par Georges Méliès.

1913 (second semestre) - Travaux de décoration modifiant la devanture de l'immeuble.

1914 (août - décembre) - Fermeture de la salle en raison de la déclaration de guerre.

1918 (fin octobre - 16 novembre) - Fermeture exceptionnelle ordonnée par la Préfecture pour cause de grippe espagnole, l'Alhambra comme toutes les autres salles de la ville doit être nettoyée et désinfectée.

1929 à 1931 - Prise de contrôle de Pathé Cinéma par Bernard Nathan entraînant de profondes transformations, notamment dans le secteur de la branche exploitation (achat et revente de salles). L'Alhambra - Pathé de Saint-Etienne est vendu à Gaumont en 1930, transformé de juillet 1930 à avril 1931 en un vaste palace de 1311 places à l'architecture extérieure et intérieure séduisante, dans lequel les spectateurs sont confortablement installés, profitant d'un appareil de projection perfectionné et d'une acoustique parfaite.

1950 (fin août) - Fermeture de la salle durant 16 jours pour rénovation, réouverture le 6 septembre avec Louis Jouvet et Suzy Delair à l'affiche dans un film d'Henri Jeanson "Lady Paname".

1970 (années) - L'Alhambra, comme tant d'autres salles, est reconvertie en complexe multi-salles. La société Gaumont fait de Saint-Etienne une ville pilote pour cette opération. Pour la première fois en France, 8 salles d'une capacité d'accueil variable (300 places pour la plus spacieuse à l'étage, 78 pour la plus confidentielle au rez-de-chaussée) représentant 1100 places au total sont aménagés pour un coût de plus d'un milliard d'anciens francs.

1976 (21 septembre) - Inauguration officielle de ce nouveau complexe dirigé par Jean-Claude Miquet : Claude Brasseur, Annie Duperey, Yves Robert, Jean Rochefort et Danielle Delorme assistent à la première de "Un éléphant, ça trompe énormément".

1999 (juillet) à 2000 (juillet) - Réalisation de travaux pour augmenter le nombre de salles : 7 salles au rez-de-chaussée (90 à 180 places) ; 3 grandes salles au niveau supérieur (499 places pour la plus spacieuse et environ 380 et 290 places pour les 2 autres), soit 10 salles d'une capacité totale de 1999 fauteuils développant une surface de 4300 m².

2000 (1er janvier) - Fermeture de la salle.

2000 (5 juillet) - Inauguration du multiplexe par Nicolas Seydoux, PDG de Gaumont.


 


Espace personnel

© Archives municipales de la ville de Saint-Étienne
Plan du site - Contact - Accessibilité - Crédits

Saint-Etienne ville UNESCO de design Contact