Accueil > Actualités > Actualités > Tout commence par un storyboard

Actualités

Tout commence par un storyboard

Croquis préparatoire

Sainté BD

« Avant de commencer la planche finale d'une bande dessinée, nous préférons souvent faire un story-board. Tout commence par de petites esquisses sur un bloc-notes afin que l'on puisse voir l'ensemble du chapitre et décider les actions des personnages. L'enjeu est de décider rapidement quelles sont les informations principales que nous voulons faire passer grâce aux dialogues et aux cartouches. Puis sur une autre feuille plus grande, nous dessinons rapidement au crayon l'enchaînement des différentes cases et leur dimension. À cette étape, les décors et les personnages se précisent. Le story-board aide aussi à composer les cases en essayant de placer les zones d'ombre et de lumière. S’imagine ainsi l'harmonie de la planche dans son ensemble.

Ces deux pages sont les premiers essais de story-board. On peut voir l'architecte Dalgabio et son modeste assistant occupé à réaliser des relevées topographiques des hauteurs stéphanoises. Nous avons imaginé Dalgabio au sommet du Guizay observant la ville, à l'époque un petit bourg entouré de champs cultivés. Nous avons passé du temps à chercher les procédés que les ingénieurs utilisaient pour leurs relevés, utilisant les théodolites, des machineries lourdes et compliquées. »

D. Tosatto & B. Deyrail

Planche 1 Planche 2

Espace personnel

© Archives municipales de la ville de Saint-Étienne
Plan du site - Contact - Accessibilité - Crédits

Saint-Etienne ville UNESCO de design Contact