Accueil > Histoire(s) stéphanoise(s) > Tranches d'histoire > Ecoles et enseignement supérieur > Ecole nationale supérieure des mines

Histoire(s) stéphanoise(s)

Ecole nationale supérieure des mines

L'Ecole des mines au château de Chantegrillet, [avant 1919] (2 Fi ICONO 959).

Emplacement 

158 cours Fauriel

Notice historique 

L'Ecole des mineurs est créée en 1816 pour remplacer les écoles pratiques des mines existantes de Pesey et de Geislautern.

Elle connaît plusieurs adresses avant de s'installer définitivement sur le cours Fauriel en 1927 après deux ans de travaux. L'édifice est réalisé dans un style néo-classique. Il est composé d'un bâtiment central relié à deux bâtiments latéraux, l'ensemble formant un U. Sur le bâtiment principal, le balcon est soutenu par deux atlantes figurant un mineur et un métallurgiste. Le tout est surmonté d'un fronton représentant l'école qui distribue à des enfants casqués la science sous forme de livres et d'outils. Deux statues symbolisant la science et l'industrie ont trouvé place dans des niches. Les noms sculptés sur la façade sont ceux d'anciens élèves, professeurs et directeurs qui ont fait la renommée de Saint-Étienne (Beaunier, Boussingault, Gruner, Fourneyron...).

En 1969, un premier agrandissement est fait avec l'ajout d'un bâtiment au sud.
De 1973 à 1975, d'autres ajouts sont réalisés avec d'abord la construction au nord de la Rotonde en 1973 suivi d'un autre bâtiment en 1974, puis d'une nouvelle construction, à l'arrière de l'édifice initial, en 1975.

De 1991 à 1996, dans le cadre d'un grand plan de rénovation, l'école s'étend sur le site de Manufrance-Fauriel. Elle acquiert ainsi 5 800 m² supplémentaires sur cinq niveaux.
En 1998, la Rotonde devient un Centre de culture scientifique, technique et industrielle inauguré officiellement le 11 juin.

Depuis 2005, l'Ecole nationale supérieure des mines s'est engagée dans un nouveau projet d'extension. Un nouvel amphithéâtre de 150 places voit le jour et une salle d'art plastique va être réalisé. L'extérieur du bâtiment doit également être repris.

A consulter aux Archives municipales 

Ouvrages :

BACHE (Pierre), De l'école des mineurs à l'école des Mines : histoire de l'école des Mines de Saint-Etienne au XIXe siècle, Montbrison, 2001, 220 p. (6 C 100 1781)

GARÇON (Anne-Françoise), Entre l'Etat et l'usine : L'Ecole des Mines de Saint-Etienne au XIXe siècle, Rennes, 2004, 373 p. (6 C 100 2125, 6 C 100 2216)

GARDES (Gilbert), Grande Encyclopédie du Forez et des communes de la Loire, La ville de Saint-Etienne, Le Coteau, 1984, 496 p. (6 C 200 377)

MURGUE (D.), Un duel à l'école des Mines de Saint-Etienne en 1826, Saint-Etienne, 1918, 12 p. (3 S 33)

Cent cinquantenaire de l'Ecole nationale supérieure des Mines de Saint-Etienne, Saint-Etienne, 1967, 68 p. (6 C 400 709)

L'Ecole des Mines de Saint-Etienne et l'Ecole des Mines de Paris sont liées, Saint-Etienne, 1974, 20 p. (6 C 400 823)

L'Ecole Nationale des Mines de Saint-Etienne à la guerre de 1914-1918, Saint-Etienne, 1921, 310 p. (6 C 100 198)

L'Ecole Nationale Supérieure des Mines de Saint-Etienne, Paris, 1947, 57 p. (6 C 400 910, 6 C 400 912)

VEYRON (Thierry), Les métamorphoses de l'ingénieur : notes sur l'Ecole nationale supérieure des mines de Saint-Étienne , in Bulletin des Amis du Vieux Saint-Étienne, n°144, 1986, p. 80-83. (10 C 24/10)

FAURE (Émile), L'Ecole nationale des mines de Saint-Etienne. Historique de sa fondation , in La Région illustrée, n°67, 1931, p. 3-6. (10 C 25/2)

RATEAU (Auguste), Ecole nationale supérieure des mines de Saint-Etienne , in La Région illustrée, n°6, nouvelle série, 1934, p. 26. (10 C 25/3)
Le Bal des élèves de l'Ecole des mines à Saint-Etienne , in La Région illustrée, n°75, 1932, p. 21. (10 C 25/2)

Les fêtes du centenaire de l'Ecole des mines. Le passé, l'avenir, la reconstruction de l'école. Le toast du maire de Saint-Étienne , in Saint-Etienne et sa région, n°5, 1921, p. 108. (10 C 39/1)

Documents d'archives :

Pièces écrites

DP 28 Dossier de presse.

3 R 67 Compagnie Jean Dasté "Comédie de Saint-Etienne", installation et aménagement des combles de l'Ecole des mines, 1947-1974.

9 M 44 Ecole des mines, (1897-1966). Ecole de métier du bâtiment et des T.P., 1944-1946.

1 S 78 Visite officielle du Président de la République Félix Faure à Saint-Etienne les 29 et 30 mai 1898 : arrivée, visite à l'Ecole des mines, distribution de médailles aux mineurs. Gravures et courts articles extraits du Monde Illustré, 1898.

1 S 151 Sept vues Lumière tournées à Saint-Etienne lors de la visite du Président de la République Félix Faure, 29-30 mai 1898.

1 S 258 Pièces relatives à l'Ecole des mines, 1920-1931.

2 S 243 CHAMPALEY (Karine), L'enseignement à l'Ecole des Mines de Saint-Etienne au XIXe siècle, mémoire de maîtrise sous la direction de Jacqueline Bayon, Université Jean Monnet, Saint-Etienne, 1998-1999.

5474 W 6 Fichier des investissements de la Ville, historiques des projets, 1983-1991.

5713 W 15-18 Ecole nationale supérieure des mines, marché de commande publique, 1992-1994.

5975 W 12 Sécurité civile municipale. Autorisation de travaux délivrée par le Maire au nom de la commune pour le bâtiment de l'Ecole nationale supérieure des mines, 1997.

6568 W 17 Bâtiments scolaires. Projet de regroupement des écoles Paillon (1992-1994) ; suivi de chantier pour la restructuration de l'école Vittone (2001-2002) ; construction de l'école maternelle Terrenoire Bourg (1994-1999) ; extension de l' Ecole nationale des mines (1992-1995) ; relogement du lycée professionnel " Renouveau " (1992-1994), 1992-2002.

6569 W 8, 14 Sécurité civile municipale. Autorisation de travaux délivrée par le Maire au nom de la commune pour le bâtiment de l'Ecole nationale supérieure des mines, 2002, 2003.

Photographies

1 Fi ICONO 53 Ecole des mines, [1970].

2 Fi ICONO 70 L'Ecole nationale supérieure des mines, [vers 1960].

2 Fi ICONO 71-78 L'Ecole nationale supérieure des mines, [vers 1960].

2 Fi ICONO 79 L'Ecole nationale supérieure des mines, [vers 1955].

2 Fi ICONO 199 Chantegrillet. Ecole des mines, [avant 1907].

2 Fi ICONO 959 L'Ecole des mines. Château de Chantegrillet, [avant 1919].

2 Fi ICONO 1146 L'Ecole nationale supérieure des mines, [1910].

2 Fi ICONO 1646 L'Ecole supérieure des mines fondée en 1816. Le bâtiment actuel fut inauguré en 1927. Architecture néo-classique, [1985].

2 Fi ICONO 2005 Cours Fauriel, école des Mines, [vers 1989].

2 Fi ICONO 2276 Ecole nationale supérieure des Mines, fronton ravalé en 1990, janvier 1991.

2 Fi ICONO 3833 Portrait d'Auguste Corriol en costume d'élève de l'Ecole des mines de Saint-Étienne, admis en 1896, ingénieur en 1899.

10 Fi 3 L'Ecole des mines de Saint-Étienne en 1931, créée en 1816. L'Ecole s'installe dans ces locaux actuels cours Fauriel après avoir occupé le château de Chantegrillet, photographie extraite de La Région illustrée, n°67, 1931, p. 4.
 

L'Ecole nationale supérieure des mines, [vers 1955] (2 Fi ICONO 79).

Aucun commentaire

Repères chronologiques 

2 août 1816 : fondation, par ordonnance royale de Louis XVIII, de l'" Ecole des mineurs ".

9 février 1818 : les premiers cours sont donnés dans une maison située rue d'Artois.

1848 : achat du domaine de Chantegrillet. L'école s'y installe le 12 février.

30 mars 1882 : décret qui confère à l'école le titre d'" Ecole des Mines ".

1908 : elle devient " Ecole nationale des mines de Saint-Étienne ".

1925-1927 : construction sur le cours Fauriel d'un nouveau bâtiment. L'école devient " Ecole nationale supérieure des mines ".

1969 et 1973-1975 : phases d'agrandissement du bâtiment.

Septembre 1993 : extension sur le site Manufrance-Fauriel dans le cadre d'un grand plan de rénovation (1989-1996).

Septembre 2005 : projet d'extension.

 


Espace personnel

© Archives municipales de la ville de Saint-Étienne
Plan du site - Contact - Accessibilité - Crédits

Saint-Etienne ville UNESCO de design Contact