Accueil > Histoire(s) stéphanoise(s) > Tranches d'histoire > Ecoles et enseignement supérieur > Conservatoire national de région

Histoire(s) stéphanoise(s)

Conservatoire national de région

Entrée du Conservatoire vers 1985-1990 (32 S 24).jpg

Emplacement :

32, rue des Francs-Maçons.

 

 

Repères chronologiques

 

1839 : la ville subventionne des cours de musique.

1867-1871 : existence d’une école municipale de musique.

1877-1878 : les cours de musique ont lieu dans les combles de l’hôtel de ville.

11 septembre 1880 : acquisition du terrain borné par le cours Fauriel, la rue des Francs-Maçons, la rue Pélissier et la rue du Pré pour l’établissement d’une Ecole normale de filles (ou d’institutrices).

1883 : naissance du Conservatoire.

1884 : le Conservatoire devient Ecole nationale de musique et déménage au Palais de justice.

1886 : construction de l’Ecole normale de filles.

1890 : suite à des incidents de personnes, l’Ecole nationale de musique et de déclamation devient municipale. Elle redevient nationale en octobre 1910.

1904 : les bâtiments de l’Ecole normale de filles, trop exigus pour accueillir les élèves, sont alors mis en vente par le Conseil général.

22 septembre 1905 : la municipalité propose d’acquérir les bâtiments en vue d’y installer l’Ecole pratique de jeunes filles.

25 août et 21 octobre 1910 : le Conseil municipal décide l’acquisition des terrains et bâtiments de l’ancienne Ecole normale de filles cours Fauriel.

1911 : le Conservatoire quitte les locaux du Palais de justice pour s’installer provisoirement dans l’ancienne Ecole normale de filles. Cette installation est, en fait, définitive.

1914 : l’Ecole nationale de musique est érigée en succursale du Conservatoire de Paris.

1914-1918 : les locaux sont réquisitionnés comme centre de mobilisation puis comme hôpital militaire et le Conservatoire est transporté sous les toits de la Bourse du travail.

1er janvier 1978 : octroi du titre d’Ecole nationale de musique rénovée.

1985-1988 : travaux de réhabilitation des bâtiments.

2005 : obtention du titre de Conservatoire national de région.

 

Notice historique

Le Conservatoire de Musique est situé à l’emplacement de l’ancienne Ecole normale d’institutrices.

Le Conservatoire est aujourd’hui constitué de deux bâtiments : du conservatoire proprement dit et l’étage supérieur de l’école maternelle de la rue des Francs-Maçons qui lui est contigu.

Dans les années 1980, d’importants travaux, devenus nécessaires, ont été exécutés. Ainsi, dix-neuf salles de cours, neuf studios de travail, une salle de répétition et un auditorium ont été réalisés. Les deux premiers niveaux du bâtiment s’articulent autour d’un patio central.

 

 

 A consulter aux Archives municipales

 

  • Ouvrages :

Ménard (François), Saint-Etienne pas à pas, Le Coteau, 1987, 272 p. (6 C 200 451)

Saint-Etienne. Centre de tourisme et d’affaires : guide officiel de la région stéphanoise, Saint-Etienne, 1951, 160 p. (6 C 100 1285)

 

  • Documents d’archives :

 

Pièces écrites

DP 80 Dossier de presse

3 D 116 Ecole nationale de musique.

1973-1977

9 M 47 Ecole normale de filles.

1879-1961

11 M 43 Ecole nationale de musique, construction d'un bâtiment annexe.

1977-1991

1 R 128-141 Ecole municipale de musique et de déclamation puis Ecole nationale de musique et de déclamation puis Conservatoire municipal de musique et de déclamation : statuts, fonctionnement, programmes pédagogiques, gestion du personnel, programmes des spectacles, comptabilité.

1854-1970

1R 236-285 Conservatoire : registres de délibérations du Conseil d'administration, comptabilité, cahiers des effectifs, correspondance.

1904-1982

1 S 230 Catalogue des œuvres de Francis-Paul Demillac, directeur honoraire de l’Ecole de musique de Saint-Étienne (carte de vœux et catalogue adressé à M. le maire de Saint-Étienne), catalogue de 14 p.

S.d.

4 S 23 Conservatoire national de musique. Programmes des concerts du Conservatoire (1920-1923), des exercices publics d’élèves (1924-1940), du festival Gaston Rumeau (17 décembre 1928), du festival de musique française (22 mai 1916).

1916-1940

4 S 26 Conservatoire de Saint-Etienne. Programmes des exercices publics d’élèves, distribution des prix, séances de musique de chambre.

1911-1941

32 S 24 Projet du conservatoire Massenet.

1985-1990

1 W 12 Ecole nationale de musique. Administration. Coupures de presse relatives au Conservatoire de musique de Saint-Etienne.

1925-1970

5253 W 1-2 Ecole nationale de musique, réhabilitation : dossiers de délibération du Conseil municipal.

1985-1988

5774 W 12 Conservatoire Massenet, mission de maîtrise d'œuvre pour la construction de deux salles de danse à l'École nationale de musique Massenet à Saint-Etienne : offres non retenues, candidatures de l'équipe et dossiers des réalisations effectuées, photos.

1996

5907 W 12 Conservatoire Massenet, construction de deux salles de danse classique et contemporaine : dossiers de marchés publics et offres non retenues.

1996

5961 W 1 Permis de construire.

1996

6035 W 15 Archives du Secrétaire général. Culture. Ecole régionale des beaux-arts, suivi (1965-1984). Ecole nationale de musique, suivi (1971-1978).

1965-1984

6184 W 6 Archives du Secrétaire général. Culture, suivi des établissements et des manifestations culturelles.

1997-2000

6271 W 125-126 Gestion du patrimoine communal, suivi technique du patrimoine et travaux ; suivi des bâtiments.

1988-1999

6498 W 5 Classement de l'Ecole nationale de musique en Ecole nationale de musique rénovée (1972-1976), révision de la situation de divers agents (1979-1980), recrutement de divers professeurs (1987-1992), demande d'intégration dans le cadre d'emploi des assistants territoriaux d'enseignement artistique (1992) : correspondance, circulaire, documentation, dossiers de candidatures, arrêtés municipaux.

1972-1992

6543 W 35-36 Conservatoire Massenet.

1982-2002

 

Photographies

32 S 24 ICONO 1-20 Conservatoire Massenet, [1985-1990].

 

Affiche

1 Fi AFFICHE 27 Conservatoire. Depuis 3 ans ça bouge à Saint-Etienne, 4 février 1986.

 

Pour aller plus loin

Nous vous signalons la thèse d'Etienne Jardin consacrée à l'étude des conservatoires municipaux dont celui de Saint-Etienne :

« Le conservatoire et la ville. Les écoles de musique de Besançon, Caen, rennes, Roubaix et Saint-Etienne au XIXe siècle », thèse de doctorat présenté à l'Ecole des Hautes études en sciences sociales en 2006.

 

Etienne Jardin est également l'auteur d'un article publié en 2010 dans la revue de musicologie :

« Entre art et loisir : définir la politique éducative d’un conservatoire. L’exemple de Saint-Etienne à la Belle Epoque ».

 

 
 
 

Aucun commentaire

Repères chronologiques 

1839 : la ville subventionne des cours de musique.

1867-1871 : existence d'une école municipale de musique.

1877-1878 : les cours de musique ont lieu dans les combles de l'hôtel de ville.

11 septembre 1880 : acquisition du terrain borné par le cours Fauriel, la rue des Francs-Maçons, la rue Pélissier et la rue du Pré pour l'établissement d'une Ecole normale de filles (ou d'institutrices).

1883 : naissance du Conservatoire.

1884 : le Conservatoire devient Ecole nationale de musique et déménage au Palais de justice.

1886 : construction de l'Ecole normale de filles.

1890 : suite à des incidents de personnes, l'Ecole nationale de musique et de déclamation devient municipale. Elle redevient nationale en octobre 1910.

1904 : les bâtiments de l'Ecole normale de filles, trop exigus pour accueillir les élèves, sont alors mis en vente par le Conseil général.

22 septembre 1905 : la municipalité propose d'acquérir les bâtiments en vue d'y installer l'Ecole pratique de jeunes filles.

25 août et 21 octobre 1910 : le Conseil municipal décide l'acquisition des terrains et bâtiments de l'ancienne Ecole normale de filles cours Fauriel.

1911 : le Conservatoire quitte les locaux du Palais de justice pour s'installer provisoirement dans l'ancienne Ecole normale de filles. Cette installation est, en fait, définitive.

1914 : l'Ecole nationale de musique est érigée en succursale du Conservatoire de Paris.

1914-1918 : les locaux sont réquisitionnés comme centre de mobilisation puis comme hôpital militaire et le Conservatoire est transporté sous les toits de la Bourse du travail.

1er janvier 1978 : octroi du titre d'Ecole nationale de musique rénovée.

1985-1988 : travaux de réhabilitation des bâtiments.

2005 : obtention du titre de Conservatoire national de région.

 


Espace personnel

© Archives municipales de la ville de Saint-Étienne
Plan du site - Contact - Accessibilité - Crédits

Saint-Etienne ville UNESCO de design Contact