Accueil > Histoire(s) stéphanoise(s) > Tranches d'histoire > Sport > Sainté et le Tour, les locaux

Histoire(s) stéphanoise(s)

Sainté et le Tour, les locaux

Roger Rivière part à l'entraînement, sans date (5 Fi 1193).

Des Ligériens dans la Grande boucle 

José PELLETIER

Né en 1888 (Saône-et-Loire) - ?

Entre 1923 et 1926, il ne participe pas au Tour de France, Desgrange l'ayant obligé à s'inscrire dans la catégorie des " As ", ce qu'il refuse obstinément, ne voulant pas jouer les " domestiques ". Et puis il gagne plus d'argent que le vainqueur du Tour obligé de partager avec son équipe.

Palmarès :
  • 1914 : Huit jours Continental de Paris
  • 1919 : Tour de Catalogne
  • 1920 : Tour de France, catégorie " Touristes Routiers ", Saint-Sébastien-Madrid
  • 1922 : Tour de France, catégorie " Touristes Routiers "
  • 1923 : Paris-Bourgagneuf
  • 1927 : 3ème du Tour de France " Touristes Routiers ", Grand prix de l'Echo d'Alger
  • et aussi Marseille-Lyon (2 fois), Paris-Chauny, Tour du Sud-Est, Tour de Tarragone, Grand Prix de Genève.

Benoît FAURE

Dit " la souris ", né le 11 janvier 1899 à Saint-Marcellin, décédé le 17 juin 1980 à Montbrison.

Son palmarès témoigne d'une longévité exceptionnelle ; il accomplit sa première course en 1919, la dernière en 1951.

Palmarès :

Il a participé à 7 Tours de France, en termine 6.

  • 33ème en 1926
  • 15ème en 1929, vainqueur de la 13ème étape Cannes-Nice (133 km) ; 1er de la catégorie " Touriste Routier ". Benoît Faure aurait remporté le Grand Prix de la montagne s'il avait existé.
  • 8ème en 1930 et 1er de la catégorie " Touriste routier "
  • 13ème en 1931 (équipe de France)
  • 12ème en 1932 et 2ème de la catégorie " Touriste routier "
  • 12ème en 1935 : 3ème de la catégorie " Touriste routier "
Victoires
  • 1927 : Circuit du Forez, Circuit de l'Allier
  • 1928 : 5 étapes du Circuit du Sud-Est
  • 1929 : Grand Prix du Lyon Républicain
  • 1930 : Lyon-Genève-Lyon, Circuit du Mont Blanc
  • 1932 : Paris-Caen, 3ème du Championnat de France
  • 1934 : Tour de Corrèze
  • 1935 : une étape du Tour de Suisse, Paris-Nantes, 3ème de Bordeaux-Paris
  • 1936 : 3ème de Bordeaux-Paris
  • 1943 : Grand prix de la ville de Nice, Valence, Grenoble, Annecy, 2ème du championnat de France

Benoît Faure détient aussi le record de la plus longue échappée en solitaire (517 km) dans le Paris-Brest-Paris de 1948

Pierre COGAN

Termine à de nombreuses reprises dans les 20 premiers du Tour.

Palmarès :
  • 11ème en 1935, 2ème de la catégorie " Touristes routiers "
  • 16ème en 1936 (France)
  • 10ème en 1949 (Ouest-Nord)
  • 7ème en 1950 (Sud-Ouest)
  • 19ème en 1951 (Ouest-Sud-Ouest)

Pierre MOLINERIS

Dit " Maigre Pierre ".

Il n'est pas originaire de notre région mais vécut longtemps à Saint-Etienne tant et si bien qu'il était considéré par les Stéphanois comme l'un des leurs. Coéquipier modèle pour les uns, c'est à dire " porteur d'eau " dans le jargon cycliste, il réalise de belles performances dans le Tour.

Palmarès :
  • 2ème dans la 12ème étape San-Remo-Cannes en 1948 dans le même temps que Louison Bobet.
  • Vainqueur de la 4ème étape Rouen-Roubaix en 1952.

Il termine notamment 36ème du Tour de France en 1950.

Roger RIVIERE

Né à Veauche en 1936, il se révèle au grand public en 1956 dans " la Route de France ". Très vite, il s'affirme comme un rouleur exceptionnel : champion de France de poursuite devant Anquetil et recordman de l'heure en 46,923 km en 1957. La municipalité reconnaissante lui remet par l'entremise de son maire, Alexandre de Fraissinette, la médaille d'or d'Education Physique.

En 1959, il enchaîne Paris Roubaix, record de l'heure au Vel d'Hiv et Tour de France. Il termine 4ème à 5'17'' du vainqueur après s'être imposé dans les deux contre la montre Blain-Nantes (6ème étape) et Serre-Dijon (21ème étape). Le 12 octobre 1959, il épouse Huguette Lioger.

Puis survient le drame dans le Tour de France 1960. Après avoir gagné 3 étapes (le contre la montre Bruxelles-Bruxelles, Saint-Malo-Lorient et Mont-de-Marsan-Pau), il manque un virage dans le Perjuret et s'écrase au fond d'un ravin : double fracture de la colonne vertébrale. Carrière terminée pour celui qui aurait probablement gagné ce Tour... et tant d'autres tant il écrasait ses rivaux dans l'exercice du contre la montre.

Il s'éteint dans l'indifférence générale en 1976.
Quelle injustice pour celui qui avait été le plus grand rouleur du sport cycliste, pulvérisant les records de l'heure de Baldini, Coppi et Anquetil et gagnant 5 étapes du Tour de France en seulement 2 participations !

Citons encore pêle-mêle Benet qui faillit gagner 2 étapes du Tour, Essertine, Seyve, Duvard, Selic, Tarri, Bébert Chaumarat qui prit le départ du Tour avec une épaule cassée, Ravel, Rivory dit " le sorcier du Pilat ", Guttierez le Roannais ; les frères Dominique et Jean-Claude Garde, Gilles Mas.

Plus près de nous, on rappellera que Kivilev (4ème du Tour de France en 2001), décédé sur Paris-Nice en 2003 et Vinokourov (Paris-Nice et 3ème du Tour de France en 2003) ont été formés à l'Etoile cycliste Saint-Etienne-Loire.

Caricature de Benoit Faure, 1936 (28 S 16).

Aucun commentaire


Espace personnel

© Archives municipales de la ville de Saint-Étienne
Plan du site - Contact - Accessibilité - Crédits

Saint-Etienne ville UNESCO de design Contact