Accueil > Histoire(s) stéphanoise(s) > La saga Casino : le blog >

Histoire(s) stéphanoise(s)

Affichage détaillé (La saga Casino : le blog)


Jojo et Louisette en personne

Jojo et Louisette descendant du trailor, mai 1968, Cliché Caterin, Album « Caravane publicitaire »
En ce mois de mars 1968, le client fidèle qui a l'habitude de collectionner soigneusement les images glissées dans les tablettes de chocolat ou les paquets de café Casino apprend qu'il peut gagner l'une des 40 automobiles Citroën mises en jeu pour " la caravane des images Casino ".

Pour cela, il doit d’abord, comme il le fait depuis 1958, coller toutes les vignettes racontant les aventures de Jojo et Louisette dans un album et faire valider son « titre-images », sorte de certificat garantissant l’authenticité de chacune d’elle. Mais il doit aussi répondre à des questions difficiles. Combien de divisions dans les différentes tablettes de chocolat vendues sous la marque Casino ? Combien de grains de café entiers dans un paquet de 250g déposé sous scellés au Siège Social ? Ou encore : quelle sera l’image de l’album « Jojo & Louisette Pilotes » considérée la plus belle par Pierre Bellemare ?

Exceptionnellement, il pourra cette année-là guetter l’arrivée près de chez lui de la « Caravane publicitaire ». En effet, renouant avec l’ancienne « Caravane Citroën » le constructeur automobile s’est associé avec Casino pour une campagne de publicité spectaculaire. Au printemps et à l’automne 1968, un « trailor » porteur de 5 automobiles Citroën s’élance sur les routes de France pour s’arrêter sur les parkings des tout nouveaux supermarchés Casino. Le collectionneur peut alors venir admirer la DS et les Dyane mises à prix, déguster chocolats et cafés… et serrer la main de Jojo et Louisette, présents en chair et en os sur le « trailor » !

 

Ces animations ne manquent pas de créer l’événement quotidien nécessaire à la publicité, aussi bien de la marque aux chevrons que de l’enseigne stéphanoise.

Pendant les six mois que dure la campagne, les gérants des magasins Casino s’affairent pour amplifier le bruit occasionné. Il faut parler de la « Caravane » avec la clientèle, lui proposer un album à remplir, la guider vers les produits qui contiennent des images, montrer des photographies d’un reportage à la chocolaterie de Pont-de-l’Âne, encourager les collectionneurs à remplir scrupuleusement leur titre-images. En effet, le gérant qui validera le plus de ces précieux certificats remportera un prix équivalent à plus d’un mois de salaire !

 



 

 

 

Première page de l’album « Jojo et Louisette Pilotes », 1967Parking du supermarché Casino « Port-Marchand », Toulon, mai 1968, Cliché Studio Liberté, Toulon.Dégustation de café durant la Caravane publicitaire, avril 1968, Cliché Caterin, Album « Caravane publicitaire » Informez vos clients, Entre-Nous n° 0174, 17 mai 1968, p. 3
La saga Casino

Animé par les archives municipales, le musée d'art et d'industrie, la cinémathèque et le conseil scientifique, ce blog vous propose de découvrir le projet Casino à travers le patrimoine historique du groupe et de suivre les avancées des travaux autour de ce fonds exceptionnel.

En savoir plus…

Billet publié le 22/05/2018

Aucun commentaire


Espace personnel

© Archives municipales de la ville de Saint-Étienne
Plan du site - Contact - Accessibilité - Crédits

Saint-Etienne ville UNESCO de design Contact