Accueil > Histoire(s) stéphanoise(s) > La saga Casino : le blog >

Histoire(s) stéphanoise(s)

Affichage détaillé (La saga Casino : le blog)


Une montre en or

Casino-Magazine n° 74, avril 1931, p. 1
Le 14 mars 1931, les gérants des succursales Casino sont destinataires d'une circulaire d'un nouveau genre. Imprimée, tirée sur un papier jaune, elle annonce un vaste " plan " publicitaire : le " concours de la Montre en Or ". Il s'agit de participer avec " ardeur et enthousiasme " à un " effort collectif " de " l'immense ruche du Casino ".

Le même jour, les inspecteurs reçoivent leur toute première circulaire, également imprimée. Ils ont comme tâche de faire en sorte que tous les gérants participent au concours et de fixer à chacun d’eux un record de chiffre d’affaire à atteindre. La Maison édite une brochure historique qui brosse un portrait emphatique de l’entreprise, appuyé sur plusieurs images. La « ruche », métaphore classique de l’industrie, montre une continuité entre la fabrication et la distribution. L’arbre, « qui se développe sainement » d’année en année, illustre l’expansion géographique de Casino. Des pages de cette brochure sont publiées chaque semaine pendant trois mois dans la presse quotidienne locale. Les gérants sont informés par circulaire des dates de publication, afin de pouvoir relancer la conversation avec leur clientèle. Un deuxième concours lancé en juin, celui de « l’acheteur inconnu », charge les inspecteurs de veiller à la bonne application des instructions.

Entre avril et septembre 1931, plusieurs articles rappelant les pratiques commerciales nécessaires pour gagner la montre en or sont publiés dans Casino-Magazine.

Le concours dessine alors peu à peu les traits d’un gérant idéal auquel chacun doit s’identifier. Croquis souples et lumineux de Casino-Magazine, effigie du stand de la Foire de Lyon, couverture du catalogue été 1931 ; c’est l’image de marque de l’entreprise qui se dessine. En novembre 1931, le « bonhomme Casino », créé par Cassandre, est annoncé, tel une ultime récompense au concours :

« Michelin vend du pneu, Nicolas vend du vin, mais le Casino vend de tout : sur quel produit alors axer, camper le personnage ? Sur aucun, car il y en a trop, mais sur l’être le plus symbolique : le gérant. »

Deuxième page de la brochure historique La Belle histoire d’une grande maison, 1931.Casino-Magazine n° 74, avril 1931, p. 6Couverture du Catalogue Primes été 1931Casino-Magazine n° 80, novembre 1931, p. 1
La saga Casino

Animé par les archives municipales, le musée d'art et d'industrie, la cinémathèque et le conseil scientifique, ce blog vous propose de découvrir le projet Casino à travers le patrimoine historique du groupe et de suivre les avancées des travaux autour de ce fonds exceptionnel.

En savoir plus…

Billet publié le 04/05/2018

Aucun commentaire


Espace personnel

© Archives municipales de la ville de Saint-Étienne
Plan du site - Contact - Accessibilité - Crédits

Saint-Etienne ville UNESCO de design Contact